Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 21:40
Evénements de janvier 2015 ; une affaire de corps

Un mois après les événements tragiques des 7 et 8 janvier - et la marche du 11 - qui ont provoqué l'émotion considérable que l'on sait chez la plupart d'entre nous, alors que la politique classique est de retour (d'après les médias), il me semble possible de relater par écrit ce que m'inspire philosophiquement cette séquence.

.

.

Il s'agit avant tout à mon sens d'une affaire de corps : il y a d'abord eu la violence des corps troués, défigurés, ravagés des différentes victimes - ceux de Charlie, de l'hyper casher et les policiers - que les médias ne nous ont pas montrés. Absence d'images que l'imagination horrifiée se charge de pallier promptement et abondamment, bien entendu. Il y a eu ensuite les corps des tueurs que l'on imagine, eux aussi, transpercés de toute part suite aux opération de police.

Mais il y a eu aussi - et surtout - la résurgence du corps politique, la réaffirmation du moment fondateur du pacte social. Jamais, lors de ces dernières décennies, la référence au Rousseau du Contrat social (Livre I) n'aura été aussi pertinente à mon sens (le lecteur intéressé trouvera deux ou trois articles sur le Contrat social dans les tous premiers articles de ce blog).

.

.

Rappelons seulement que pour ce qui concerne le Pacte social, Rousseau fait remonter la problématique d'un cran, à un niveau plus originel que celui de Hobbes : non pas, " Comment se donner un chef ?" - ce que le philosophe anglais appelle "le souverain" - , mais "Comment un peuple devient-il un peuple ? ". Ainsi, contrairement à ce qui se passe avec Hobbes, chez Rousseau le Souverain, c'est nous - c'est-à-dire le peuple, le corps politique, avec sa Volonté Générale qui s'incarne dans des lois, des lors que, dans cette même opération les individus se transforment en citoyens en "remettant leur droit naturel sur toute chose" à ce même Souverain.

Bien des signes, des discours, des analyses, des comportements indiquent que la France est profondément rousseauiste. Mais la réaction aux événements de janvier est on ne peut plus explicite à cet égard. En dehors des propos du Président Hollande ou autres politiques, je parle ici de la réaction au cours de laquelle les individus se sont précipités dans les deux sens du terme :

1 - Résurgence du peuple dans cette réaction quasi chimique par laquelle différentes composantes individuelles se précipitent en un corps nouveau - lequel se sent menacé dès lors que l'on touche l'un des ses membres. Spontanément, nous avons ressenti que l'attaque contre les journalistes de Charlie menaçait l'ensemble du corps social et les libertés individuelles. Dans le Livre I, §6, Rousseau indique toute la difficulté, la gageure de ce pacte social, mais aussi la force de son obligation :¨« Trouver une forme d’association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun s’unissant à tous n’obéisse pourtant qu’à lui-même et reste aussi libre qu’auparavant ».

2 - Cette réaction quasi génétique, cette résurgence, cette conscience d'appartenir à un peuple partageant des valeurs communes chargées d'histoire, s'est, à cette occasion, incarnée sous la forme spontanée d'une précipitation physique des citoyen Place de la République le 7 janvier, mais surtout le 11 pour rejoindre la Nation - lieux hautement symboliques, en l'occurrence.

.

.

Cependant, un optimisme béat concernant cette capacité de réaction républicaine du corps serait bien mal venu. Plus que jamais l'idée des Lumières selon laquelle l'éducation, l'instruction et la culture constituent une matrice de la liberté apparaît dans tout son éclat. Et sur ce point, il y a sans doute matière à quelques inquiétudes concernant le fonctionnement et la capacité d'intégration du modèle républicain, comme on ne cesse de le répéter.

C'est à mon sens le plus grand défi, la véritable gageure des décennies à venir

Evénements de janvier 2015 ; une affaire de corps

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fraterblog

  • : Le blog de fraterphilo.over-blog.com
  • Le blog de fraterphilo.over-blog.com
  • : Dans Fraterphilo, les idées de soin par l'entraide, d'art thérapie, de réflexion philosophique, de création littéraire, de yoga et de pélerinage constituent un lien et une trame pour ce qui se construit progressivement : ce que j'appelle une philosophie de "l'expérience-source d'évolution existentielle".
  • Contact

Recherche

Pages

Liens